panamiste


panamiste

⇒PANAMISTE, adj. et subst.
HIST. POL. ET FIN.
A. —(Celui, celle) qui est compromis(e) dans le scandale de Panama. Quelqu'un s'étant présenté chez Emmanuel Arène, il lui avait été dit: «Il est sorti pour présider un jury d'honneur!» Vous voyez d'ici le panamiste remplissant ces fonctions! (GONCOURT, Journal, 1893, p.444).
B. —Relatif au scandale de Panama. Concussions panamistes. Je prie qu'on relise ce petit récit qui présente si ingénûment le rôle panamiste du baron de Reinach (BARRÈS, Leurs fig., 1901, p.66). Cette réunion (...) ressemblait à beaucoup d'autres, dont le gros public ignore les ingrédients qui y entrent, et que les journalistes philosophes, s'ils sont un peu informés, appellent parisiennes, ou panamistes, ou dreyfusardes (PROUST, Prisonn., 1922, p.264).
Rem. ESN. 1966 relève en arg. l'homon. Panamiste, subst. masc. Parisien, habitant de Panam(e), nom familier donné à Paris.
REM. Panamitard, subst. masc., arg., synon. Loubet, qui n'est pour nous à présent qu'un vil panamitard, quand nous l'aurons remplacé, sera un prédécesseur (A. FRANCE, Bergeret, 1901, p.217).
Prononc.:[panamist]. Étymol. et Hist.I. 1892 subst. «personne compromise dans l'affaire du canal de Panama» (La Libre Parole, 16 nov., p.3c); 1900 adj. (BARRÈS, Appel soldat, p.513: les concussions panamistes). II. 1928 arg. «parisien» (LACASSAGNE, Arg. «milieu», p.267). I dér. de Panama; suff. -iste. Selon FRANCE 1907: ,,L'expression date de 1892, après les dénonciations faites à la Chambre par M. Andrieux contre 104 députés accusés d'avoir reçu des chèques pour payer leur vote en faveur des opérations frauduleuses du Panama``. II dér. au moyen du suff. -iste de Panam, nom familier donné à la ville de Paris dep. 1903 (ESN.).

panamiste [panamist] n. et adj.
ÉTYM. Fin XIXe; de Panama.
Vx ou hist. Spéculateur, financier impliqué dans le scandale de Panama (1892).Qui concerne le scandale de Panama.
1 En présence d'une pareille injustice, je ne songe pas sans effroi à ce qu'il adviendrait si, dégoûtés d'un métier qui ne nourrit plus son homme, les pickpockets, les escarpes et autres panamistes se mettaient en grève.
A. Allais, Contes et chroniques, p. 222.
2 (La pitié et le) mépris excités par son infortune, mépris augmenté par le fait que M. Bontemps eût trahi son drapeau et se fût — même vaguement panamiste, disait-on — rallié au gouvernement.
Proust, À l'ombre des jeunes filles en fleurs, Pl., t. I, p. 610.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • PANAMÁ — Trait d’union entre l’Amérique centrale et l’Amérique méridionale, l’isthme de Panamá affecte la forme d’un S couché, situé approximativement sur le 8e degré de latitude nord et le 80e degré de longitude ouest. La république du Panamá, qui en… …   Encyclopédie Universelle

  • escarpe — 1. escarpe [ ɛskarp ] n. f. • 1549; it. scarpa, germ. °skrapa ♦ Fortif. (Anciennt) Talus de terre ou de maçonnerie au dessus du fossé, du côté de la place. Escarpe et contrescarpe. escarpe 2. escarpe [ ɛskarp ] n. m. • 1828; « vol et meurtre »… …   Encyclopédie Universelle

  • escarpé — 1. escarpe [ ɛskarp ] n. f. • 1549; it. scarpa, germ. °skrapa ♦ Fortif. (Anciennt) Talus de terre ou de maçonnerie au dessus du fossé, du côté de la place. Escarpe et contrescarpe. escarpe 2. escarpe [ ɛskarp ] n. m. • 1828; « vol et meurtre »… …   Encyclopédie Universelle

  • tripatouiller — [ tripatuje ] v. tr. <conjug. : 1> • 1888 ; var. pop. de tripoter 1 ♦ Fam. Remanier sans scrupule (un texte original) en ajoutant, retranchant, etc. Il « a fortement tripatouillé les textes » (Henriot). ♢ Altérer, truquer (des écritures,… …   Encyclopédie Universelle


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.